La Maladie

Définition

L’hémochromatose héréditaire (HH) est une maladie due à une absorption excessive du fer alimentaire au niveau du duodénum. Cette hyperabsorption, due à une anomalie génétique, entraîne une accumulation progressive de fer dans l'organisme.
Non traitée, l'hémochromatose évolue insidieusement, et risque de provoquer des atteintes graves (cirrhose, cancer du foie, insuffisance cardiaque...), susceptibles d'entraîner une mort prématurée.C’est une maladie génétique qui atteindrait 1 belge sur 300, soit plus de 30.000 cas en Belgique, et notament  2 200 000 en Europe, 2 000 000 aux USA.
L’anomalie génétique est la mutation du gène HFE1 en C282Y présente sur les deux chromosomes 6 ; elle représente 85% des HH. D’autres mutations du gène HFE1 existent (H63D, S65C, moins fréquentes).

 

Mécanisme de la surcharge en fer

Ces mutations génétiques sont responsables de la disparition de l’hepcidine (hormone du fer) qui règle l’absorption du fer au niveau du tube digestif.
En effet, un sujet normal possède une réserve de 5 g de fer, répartis entre l’hémoglobine des globules rouges, la myoglobine des muscles, le ferritine et l’hémosidérine contenue dans le foie, la moelle osseuse.
Tous les jours, 20 mg de fer sont apportés par l’alimentation, mais seuls 1 à 2 mg sont absorbés grâce à l’hepcidine, le reste est rejeté dans le tube digestif, la sueur, l’urine.
Ce fer absorbé est transporté par une protéine, la transferrine, chargée à 30% de sa capacité, jusqu’à la moelle osseuse où il entre dans la composition de l’hémoglobine. Sur ce fer de l’hémoglobine se fixe l’oxygène des poumons.

 

Chez les patients atteints d’HH

L’absence d’hepcidine du fait de l’anomalie génétique, fait que 5 à 8 mg sont absorbés tous les jours.

La transferrine transporte donc une plus grande quantité de fer (80 à 100%), on dit qu’elle est saturée à 80-100%

Le fer absorbé en excès s’accumule tous les jours un peu plus dans tous les organes (foie, pancréas, cœur, articulations…) et les détruit petit à petit.
De ce fait, le taux de ferritine (qui représente le stock de fer) augmente au fur et à mesure et passe de 300 ng/ml à 1 000 ng/ml, puis 3 000, 5 000…avec l’âge, ce qui correspond à une surcharge en fer de 10 à 40 g qu’il faudra faire disparaître par des saignées.

En effet, contrairement aux autres métalloïdes, le fer qui a pénétré dans l’organisme ne ressort jamais. Il n’y a pas de régulation du métabolisme du fer d’où la maladie .

Date de dernière mise à jour : Mar 01 Avr 2014