Les Symptômes

Symptômes

Les manifestations cliniques sont tardives. Elles surviennent souvent au-delà de 40 ans. Elles sont en effet liées au retentissement de la surcharge en fer sur certains tissus et organes et cette surcharge ne se met en place que lentement. Du fait des pertes menstruelles (règles) et des grossesses qui font perdre beaucoup de fer, la maladie s'exprime plus tardivement et moins sévèrement chez les femmes que chez les hommes.

Les principales manifestations cliniques sont :

  • une fatigue (asthénie) inexpliquée ;
  • troubles de la libido et ennuis sexuels ;
  • un aspect « bronzé » qui est en fait une mélanodermie (coloration      grise de la peau) ;
  • des douleurs articulaires (signe de la poignée de main douloureuse en      particulier) révélant des arthrites ;
  • une atteinte hépatique : simple élévation des transaminases,      augmentation de volume du foie (hépatomégalie), cirrhose,      carcinome ;
  • une atteinte cardiaque (insuffisance ventriculaire gauche, troubles du      rythme) ;
  • des atteintes endocriniennes : diabète,      hypogonadisme (pouvant être responsable d'une impuissance chez      l'homme) et hypothyroïdie.

L'ensemble de ces manifestations ne s'observe qu'en cas de ferritine très élevée et sont réversibles sous traitement, sauf les atteintes hépatiques évoluées, et parfois, les douleurs abdominales. Seules les atteintes articulaires peuvent parfois s'aggraver malgré les saignées.